#Covid-19: le salarié peut-il exercer son droit de retrait?

Mis à jour : 17 mars 2020

Le salarié peut légalement exercer son droit de retrait (article L. 4131-1 du Code du travail) lorsque la situation de travail présente un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé.


Qu'en est-il en pandémie Covid-19?


A mon sens, si la situation de travail s'exerce dans les conditions des dernières recommandations gouvernementales, le droit de retrait est illégitime. En pratique donc, d'une manière générale (je n'évoque pas ici les situations particulières), un salarié qui aurait à sa disposition les matériels propres à lui permettre de respecter les mesures barrières (gel hydroalcoolique, masque, gants, distance de 1 mètre ...) ne serait pas légitime à exercer son droit de retrait : en cas de retrait illégitime, l'employeur pourrait lui reprocher un abandon de poste.


Si la situation de travail ne s'exerce pas dans les conditions des dernières recommandations gouvernementales, le droit de retrait est légitime: l'employeur ne peut demander au salarié de reprendre son activité tant que le danger grave et imminent n'a pas cessé ; il ne peut pas non plus sanctionner son salarié pour ledit retrait.


Bon courage à tous, en ces heures difficiles.